En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hipponax

Poète grec iambique (fin du vie siècle avant J.-C.).

Natif d'Éphèse, il était peut-être d'origine aristocratique. Banni de sa ville natale pour une raison inconnue (peut-être avait-il raillé le tyran Athénagoras dans une de ses satires ?), il s'établit à Clazomènes, où la pauvreté dans laquelle il vécut le poussa à la misanthropie. Seuls nous sont parvenus quelques fragments de ses satires et de ses parodies, dont la vivacité de style fut très admirée dans l'antiquité. On dit de lui qu'il fut l'inventeur du cholïambe, ou trimètre ïambique « boîteux » (s'achevant sur un spondée), mètre qu'il aurait imaginé pour composer contre Bupalos et Athénis, deux sculpteurs fils d'Archermos de Chios qui l'avaient représenté de manière outrageante, une épigramme tellement vengeresse qu'ils se suicidèrent ; ainsi que le dit Cicéron (De la nature des Dieux, III, 38), « une victime des ïambes d'Hipponax ou des vers d'Archiloque ne devait sûrement pas ses malheurs aux dieux, mais à lui même. »

Théocrite de Syracuse fit graver sur sa tombe cet épitaphe : « Le poète Hipponax repose ici. / Si tu fais partie des méchants, ne t'approche pas de cette tombe ! / Mais si tu es sincère, si tu fais partie des honnêtes gens, / Assieds-toi sans crainte et, si tu veux, fais une petite sieste. »