En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Hincmar

Prélat français (vers 806-Épernay 882).

Moine à l'abbaye de Saint-Denis, archevêque de Reims grâce à Charles le Chauve (845), son autorité ne cessa de croître dans l'Église et le royaume. Hincmar soutient Charles le Chauve contre l'invasion de Louis le Germanique (858) et contre l'empereur Lothaire II, qui voulait répudier Theutberge. Il restera pendant près de vingt ans le conseiller écouté de Charles le Chauve, qu'il couronne empereur à Metz en 869 et dont il sera l'exécuteur testamentaire (877). Il garde son influence sous le règne de Louis le Bègue. Il fit condamner par l'assemblée de Quierzy-sur-Oise les conceptions du moine Gottschalk sur la prédestination (849) et rédigea des traités volumineux sur divers problèmes doctrinaux (De una et non trina deitate, Ferculum Salomonis). Il fonda l'hôpital Saint-Bernard et le collège des Bons-Enfants; quatre synodes et des lettres attestent son zèle pastoral. Hincmar continua, en outre, les Annales dites de Saint-Bertin pour la période 861-882.

Pour en savoir plus, voir l'article Carolingiens.