En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henri IV

(Bolingbroke, Lincolnshire, 1366-Westminster 1413), duc de Lancastre, puis roi d'Angleterre (1399-1413).

Exilé depuis octobre 1398 à la suite d'une querelle avec le duc de Norfolk, Henri est condamné au bannissement perpétuel et à la confiscation de ses biens à la mort de son père, le puissant Jean de Gand (→ Lancastre) : le roi Richard II en fait ainsi la principale victime d'un arbitraire qui peut menacer toute la noblesse dans ses biens. Aussi Henri reçoit-il le soutien de la plus grande partiede l'aristocratie quand il débarque dans le Nord en juillet 1399, sans d'ailleurs réclamer la couronne. La facilité de sa victoire sur Richard  I, fait prisonnier en septembre, le pousse à usurper le trône : mais cette usurpation lui aliène nombre de ses alliés, et surtout les Percy, qui se révolteront contre lui à plusieurs reprises, l'héritier légitime, Edmund Mortimer, bien que jeune enfant, polarisant les mécontents. Henri doit également affronter la révolte galloise d'Owen Glendower ; la lutte est d'autant plus difficile que les Gallois et les factions aristocratiques sont soutenus par la France et l'Écosse, et que le Parlement se montre très indocile, plaçant le roi dans une situation financière catastrophique. Henri IV eut aussi à combattre le lollardisme (→ lollard), qu'il réprima durement. Bien qu'il ait dû laisser le Parlement accroître ses prérogatives, le roi réussit néanmoins à se maintenir et à transmettre la couronne à son fils, Henri V.

Pour en savoir plus, voir les articles Angleterre, Plantagenêt.