En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Guillaume Tell

Héros légendaire helvétique, célèbre pour ses qualités d'arbalétrier (xive s.).

Condamné à prouver son adresse par le bailli (magistrat) habsbourgeois Hermann Gessler, dont il avait refusé de saluer le chapeau exposé sous le tilleul d'Altdorf, Guillaume Tell réussit à percer une pomme placée sur la tête de son fils. Cependant, il fut convaincu d'avoir préparé une seconde flèche destinée au bailli en cas d'échec, et fut emprisonné. Mais, il réussit à s'échapper et tua Gessler. Il aurait péri lui-même plus tard dans une rivière.

La légende de Guillaume Tell est le plus célèbre des récits édifiants exprimant la résistance aux Habsbourg des trois cantons historiques de Schwyz, Uri et Unterwald (les Waldstätte ou cantons forestiers). De même que la résistance des Trois Suisses (Arnold von Melchtal, Walter Fürst et Werner Stauffacher prêtant le serment de Rütli) – que l'on désigne aussi comme la « destruction des châteaux » –, ce récit fait partie des grands mythes fondateurs de la Confédération helvétique.

Avec son Guillaume Tell (1804), le poète et dramaturge allemand Friedrich von Schiller contribua à sa popularité qui se généralisa au xixe s., en particulier après la naissance de l’État fédéral en 1848, alors même que les historiens commençaient à en contester la véracité.