En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la Goulue

nom d'artiste de Louise Weber

Artiste française de cabaret (en Alsace vers 1865-Paris 1929).

Élevée à Clichy où sa mère était blanchisseuse, elle exerça à son tour ce métier dans le Quartier de la Goutte d'Or, où elle prit l'habitude d'emprunter les vêtements laissés par les clientes pour se rendre dans les bals populaires des « fortifs » où, dit-on, sa capacité à « sécher les fonds de verre » lui « valurent son surnom de la Goulue ». Sans être particulièrement jolie, elle s'y faisait cependant remarquer par son extraordinaire vitalité qui attira l'attention de Joseph Oller, patron du Moulin-Rouge, qui, vers 1889, l'engagea pour le « chahut » du Grand Quadrille (connu par la suite sous le nom de French cancan). Son numéro en compagnie de Valentin le Désossé fut immortalisé par plusieurs lithographies de Toulouse-Lautrec, qui peignit également pour elle, après qu'elle eut dû renoncer au cabaret, plusieurs panneaux de bois pour décorer la baraque qu'elle tenait à la Foire du Trône : Danse au Moulin-Rouge (1895), et Danse mauresque ou Les Almées (1895).