En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Gemayel

Pierre Gemayel
Pierre Gemayel

Homme politique libanais (Mansourah 1905-Bikfaya 1984).

Chrétien maronite, il fonde les Phalanges libanaises (Kataib) en 1936. Il participe à la fin du mandat français au Liban et conduit la lutte contre les nationalistes arabes pendant la guerre civile (1958).

Plusieurs fois ministre, vice-président du Conseil dans le cabinet de salut public, député de Beyrouth (1960), il fait partie des gouvernements du régime Chehab. Il refuse le poste de ministre des Finances dans le cabinet formé par Rachid Karamé.

Après la démission de ce dernier, il constitue avec Sabri Hamade, Kamal Joumblatt et Henri Pharaon un comité national qui tente de dénouer la crise ministérielle et cherche à résoudre le problème de la présence palestinienne sur le territoire libanais. Il est ministre des Travaux publics dans le gouvernement d'union nationale de R. Karamé (novembre 1969-octobre 1970), où il représente la tendance conservatrice.

Au début de 1975, il lance une nouvelle campagne contre la présence armée palestinienne au Liban. Après l'attentat d'Ayn al-Ramana (13 avril 1975) qui déclenche la guerre libanaise, P. Gemayel assume le leadership du Front libanais (qui regroupe les diverses composantes de la droite chrétienne). Après avoir sollicité l'intervention de la Syrie en 1976, il rompt avec celle-ci (1978) et se rapproche d'Israël. Il est nommé ministre des PTT, de la Santé et des Affaires sociales dans le gouvernement d'union nationale formé en avril 1984, mais il meurt peu après (août).

Pour en savoir plus, voir les articles guerre du Liban, Liban : histoire.