En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Philippe Geluck

Philippe Geluck
Philippe Geluck

Dessinateur et scénariste belge de bandes dessinées (Bruxelles 1954).

Un an après avoir publié ses premiers gags dans l’Œuf, journal humoristique, Philippe Geluck s’inscrit à l’Institut National Supérieur des Arts du Spectacle (1972). À peine sorti de l’INSAS, il intègre la troupe du Théâtre National de Belgique. Sur scène, on le retrouve alors notamment dans Werther 75 d’Ulrich Plenzdorf (1974), l’Opéra de quat’sous de Bertolt Brecht (1977), Roméo et Juliette de Shakespeare (1980), Léopold II d’Hugo Claus (id.) et l’École des bouffons de Michel de Ghelderode (id.). Au Théâtre de Poche de Bruxelles, après la Tragique Histoire du Docteur Faust de Christopher Marlowe (1979), il interprète, seul en scène, le rôle de Plume dans Un certain Plume d’Henri Michaux (1981). La pièce est un triomphe.

Geluck décide cependant de mettre à terme à sa carrière d’acteur pour se consacrer au dessin (ses aquarelles sont exposées au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles dès 1979), à la radio et à la télévision. Animateur d’émissions à succès pour la RTBF (Lollipop, l’Esprit de famille, la Semaine infernale, le Jeu des dictionnaires, l’Empire des médias, Docteur G., Un peu de tout), il devient également chroniqueur pour la radio (Déjeuners, Changement de direction, Dans tous les sens, On a tout essayé, On va s’gêner – souvent aux côtés de Laurent Ruquier) et la télévision françaises (Vivement dimanche prochain, On a tout essayé). De part et d’autre de la frontière son humour corrosif et son sens de la repartie font merveille.

Mais c’est avec son personnage emblématique du Chat, adepte du non-sens, que Geluck accède à la notoriété. Apparu pour la première fois en 1983 sous forme de strips en noir et blanc dans le journal belge le Soir, le Chat gagne rapidement les faveurs du public francophone. Casterman, qui publie en couleurs le premier album de la série (le Chat, 1986), fait paraître ensuite le Retour du chat (1988), la Vengeance du chat (1989), le Quatrième chat (1991), le Chat au Congo (1993), Ma langue au chat (1995), le Chat à Malibu (1997), le Chat 1999,9999 (1999), l'Avenir du chat (id.), Le chat est content (2000), l'Affaire le chat (2001), Et vous, chat va ? (2003), Le chat a encore frappé (2005), la Marque du chat (2007), Une vie de chat (2008).

Philippe Geluck est également l’auteur des Encyclopédies universelles (Un peu de tout, 1992 ; Made in Belgium, 1994 ; le Petit Roger, 1998), du Docteur G. (Le Docteur G. répond à vos questions, 1990 ; Cher Docteur G., 2002) et des albums pour la jeunesse le Fils du chat (depuis 2000).