En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Marie Charles Ferdinand Walsin Esterházy

Incident Esterházy-Picquart
Incident Esterházy-Picquart

Officier français d'origine hongroise (Autriche 1847-Harpenden, Hertfordshire, 1923).

Après avoir servi à titre étranger, il devient officier français et fait la campagne de la Loire (→ les armées de la Loire) dans un régiment de zouaves. Mis en non-activité « à titre d'infirmités temporaires » (février 1888), il se livre sans doute à des activités d'espionnage. Attaché à l'état-major de l'armée, criblé de dettes, il est soupçonné par le commandant Picquart d'être l'auteur du bordereau qui a provoqué la condamnation de Dreyfus. Il est acquitté par le conseil de guerre (janvier 1898), mais fait l'objet en août d'une « mise en réforme pour méconduite habituelle ». Dans Le Matin (18 juillet 1899), il révèle qu'il est l'auteur du bordereau, écrit sur l'ordre de ses supérieurs et sous leur dictée. Ayant pris la fuite en Belgique puis en Angleterre où il vit d'expédients et d'articles de journaux – dont l'un dans l'Observer, où il reconnaît à nouveau sa culpabilité –, il meurt à Harpenden sans avoir jamais été condamné.

Pour en savoir plus, voir l'article affaire Dreyfus.