En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Odysseus Elytis

(Odhysséas Alépoudhélis)

Poète grec (Iráklion 1911-Athènes 1996).

Étudiant en droit, Odysseus Elytis délaisse ses études pour se consacrer à la poésie. En 1935, il expose ses collages (inspirés de Max Ernst) lors de la première exposition surréaliste d'Athènes. Il emprunte au mouvement d'André Breton la forme de sa poésie lyrique, fondée sur la puissance de son imagination. Son premier recueil, Orientations (1940), hymne à la jeunesse, à la beauté et à l'innocence, lui assure un succès immédiat. En 1946, Chant héroïque et funèbre pour un sous-lieutenant tombé en Albanie étend la renommée du poète au-delà des frontières nationales. En 1948, Elytis s'exile à Paris, où il rencontre Breton, Char, Camus, Eluard, Tzara et Picasso, qui l'amènent à porter un autre regard sur son pays. En 1959, il publie Axion Esti et remporte le prix national de poésie l'année suivante. Considéré comme l'un des plus grands poètes de sa génération, il obtient le prix Nobel de littérature en 1979. La double influence du surréalisme et de la tradition gréco-byzantine marque son œuvre, lumineuse et sensuelle (Soleil, le premier, 1943 ; Six et Un Remords pour le ciel, 1960 ; Marie des brumes, 1978 ; Voie privée, 1991).