En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Raymond Eddé

Homme politique libanais (Alexandrie 1913-Paris 2000), fils d'Émile Eddé.

De confession maronite, avocat, il prend, en 1949, la direction du mouvement fondé par son père, le Bloc national. Il est élu député de Djebail (l'ancienne Byblos) en 1953 et réélu en 1957. Membre du « gouvernement de salut public » constitué en octobre 1958, il démissionne un an plus tard et rejoint l'opposition au président Fouad Chehab. Battu aux élections législatives de 1964, il retrouve son siège de député dès 1965, à la faveur d'une élection partielle, et est réélu depuis lors. En octobre 1968, après avoir fondé un front électoral, le Hilf, avec les dirigeants maronites Camille Chamoun et Pierre Gemayel, il entre dans un nouveau gouvernement de salut public, mais démissionne dès janvier 1969. Lors du conflit libanais qui débute en 1975, il refuse de participer au Front libanais et, en 1976, il prend position contre l'intervention de la Syrie. Il s'exile volontairement en France en 1977.