En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amelia Earhart

Aviatrice américaine (Atchison, Kansas, 1897-au-dessus du Pacifique Sud 1937).

En 1922, elle détint pendant quelques semaines le record féminin d'altitude à 14 000 pieds, avant de devenir, le 3 juin 1928, la première femme à traverser l'Atlantique en avion, comme passagère d'un trimoteur Fokker piloté par les Américains Wilmer Stultz et Slim Gordon. Le 20 mai 1932, cette fois en tant que pilote et seule à bord, elle devint la première à renouveler, cinq ans après, l'exploit de Charles Lindbergh en effectuant un vol de 13 h 30 min entre Harbour Grace (Terre-Neuve) et Londonderry (Irlande du Nord) sur un Lockheed Vega.

Après avoir réussi la première liaison aérienne entre Hawaii et la Californie (11 janvier 1935), et après une première tentative de tour du monde, avortée en mars 1935 à la suite d'un accident au décollage à Hawaii, elle s'envola avec son navigateur Fred Noonan à bord d'un Lockheed Electra pour une nouvelle tentative, cette fois dans le sens d'Ouest en Est ; partie de Los Angeles le 21 mai 1937, elle fit étape à Miami, San Juan (Puerto Rico), survola la pointe nord-est de l'Amérique du Sud, puis l'Afrique, la mer Rouge, effectua la première liaison aérienne sans escale avec Karachi (Pakistan), puis fit escale à Calcutta (17 juin), Rangoon, Bangkok, Singapour, Bandoeng, Port Darwin (Australie), et enfin Lae (Papouasie-Nouvelle-Guinée). Le 2 juillet, elle disparut mystérieusement au sud-ouest de l'île Howland, à mi-chemin entre l'Australie et Hawaii, par 0,48° N, et 176,38° W. Des recherches furent aussitôt entreprises par de nombreux navires de la flotte américaine du Pacifique, mais aucune trace de son avion n'a jamais pu être retrouvée.