En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Anton Ivanovitch Denikine

Général russe (près de Varsovie 1872-Ann Arbor, Michigan, 1947).

Il prend part à la guerre russo-japonaise, et, après cette campagne malheureuse, fait partie du petit groupe d'officiers qui préconisent une réforme profonde des institutions militaires. Pendant la Première Guerre mondiale, il commande la 4e division en Galicie, puis est placé par Aleksandr Kerenski, en 1917, à la tête du front nord-ouest. Arrêté avec Lavr Kornilov en septembre 1917, il est libéré avec lui en décembre et forme en Ukraine une armée de « Volontaires russes », qui lutte contre les bolcheviks avec l'appui de l'Angleterre. En octobre 1918, A. Denikine se proclame chef des « forces armées du sud de la Russie » (150 000 hommes) et remporte d'importants succès, s'emparant de Kharkov, de Kiev, de Koursk, de Voronej, d'Orel (juin-octobre 1919), et menaçant Moscou. Abandonné par ses troupes cosaques qui refusent de le suivre hors d'Ukraine, il passe le commandement à Piotr Wrangel en avril 1920 et se retire en Angleterre, puis en France, où il publie en 1922, Décomposition de l'armée et du pouvoir russes en 1917. En 1945, il s'installe aux États-Unis.