En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

André Comte-Sponville

Philosophe français (Paris 1952).

Les œuvres d'André Comte-Sponville sont de celles qui contribuent le plus à l'engouement pour la philosophie, caractéristique des années 1990. Son originalité est de raviver une tradition ininterrompue depuis l'Antiquité : celle de penseurs, tels les épicuriens, pour qui la philosophie est sagesse. Le bonheur se reconnaît au fait que l'on n'espère rien de mieux : il faut ainsi remplacer l'espoir par le « dés-espoir », entendu au sens de non-espoir (Traité du désespoir et de la béatitude, 1992). Le Petit Traité des grandes vertus (1998), qui déploie cette éthique de vie sur fond d'athéisme, a connu un succès considérable. La Sagesse des modernes (1998) a pour coauteur Luc Ferry et l'Être-temps (1999) élargit la réflexion d'André Comte-Sponville sur la situation éthique de l'homme. De l'autre côté du désespoir : introduction à la pensée de Svâmi Prajnanpad (1999) lui permet de prolonger cette réflexion au-delà du monde occidental.