En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ronald, dit Ron Clarke

Athlète australien (Melbourne 1937).

Ron Clarke a révolutionné les courses de demi-fond et de fond en faisant progresser les records dans des proportions extraordinaires : de 18 '' 4/10 pour le 5 000 m, de 38 '' 8/10 pour le 10 000 m.

Il est malheureux aux jeux Olympiques : à Tokyo, en 1964, il n'est que médaillé de bronze du 10 000 m, derrière l'Américain Bill Mills et le Tunisien Mohamed Gammoudi ; en 1968, à Mexico, il subit les effets de l'altitude et s'évanouit à l'arrivée du 10 000 m, qui voit l'émergence des coureurs d'Afrique de l'Est (la course est remportée par le Kényan Naftali Temu devant l'Éthiopien Mamo Wolde).

Ron Clarke se console en réalisant un peu partout dans le monde des performances de tout premier ordre, s'imposant alors comme le successeur de → Zátopek et de → Kuts. Peu rapide au sprint, il connaît des défaites contre → Jazy (notamment en 1965, à Helsinki) et Keino, mais, incomparable homme de train, il augmente sans cesse son rythme, ce qui l'amène, le 10 juillet 1965 à Londres, à couvrir les 3 miles en 12 minutes 52 '' 4/10. Quatre jours plus tard, à Oslo, il court le 10 000 m en 27 minutes 39 '' 4/10. Il est le premier à être descendu au-dessous des 28 minutes sur la distance. La même année, à Geelong, en Australie, il parcourt 20,231 km dans l'heure, et, le 5 juillet 1966, à Stockholm, il est chronométré en 13 minutes 16 '' 6/10 au 5 000 m. Il est le premier à avoir battu à quatre reprises le record du monde du 5 000 m (cette performance allait être effectuée également par la suite par l'Éthiopien → Gébrésélassié). [→ athlétisme.]