En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charles III le Simple

(879-Péronne 929), roi de France (898-923) et de Lotharingie (911-923).

Fils posthume de Louis II le Bègue et d'Adélaïde, il est encore trop jeune pour régner à la mort de ses frères Louis III (882) et Carloman (884), issus d'un premier mariage de Louis le Bègue, et les grands appellent successivement au trône l'empereur Charles le Gros, puis, après la déposition de celui-ci en 887, Eudes, comte de Paris.

En 893, Charles III le Simple est couronné roi de France, mais il ne peut effectivement régner qu'après la mort d'Eudes (898). Pour obtenir la paix avec les Normands, il doit leur céder, par le traité de Saint-Clair-sur-Epte en 911, la future Normandie.

Il profite des discordes survenues en Germanie à la mort du dernier Carolingien, Louis l'Enfant, pour s'emparer de la Lorraine de 911 à 920. Il doit faire face à la coalition de Gilbert de Lorraine, de Raoul de Bourgogne et de Robert de France, qui est proclamé roi (29 juin 922). Celui-ci est, certes, tué à la bataille de Soissons (923), mais Charles, vaincu, doit prendre la fuite, et Raoul de Bourgogne, gendre de Robert, est élevé au trône (13 juillet 923). Peu après, Charles III, attiré dans un guet-apens par Herbert de Vermandois, est emprisonné dans la tour de Péronne, où il meurt après six ans de captivité. La reine parvient à se réfugier en Angleterre auprès de son frère, le roi Æthelstan, avec son fils, le futur Louis IV d'Outremer.

Pour en savoir plus, voir l'article Carolingiens.