En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Pierre Changeux

Biologiste français (Domont 1936).

Professeur, depuis 1974, à l'Institut Pasteur (où il dirige le laboratoire de neurobiologie moléculaire) et, depuis 1988, au Collège de France (où il est titulaire de la chaire de communications cellulaires), il est l'un des pères de la neurobiologie moderne. Son apport à la biologie s'étend des mécanismes moléculaires fondamentaux de la communication chimique dans le système nerveux jusqu'à l'apprentissage et à la conscience. Ses recherches sur les récepteurs de l'acétylcholine, qu'il a pu isoler dans les organes électriques de certaines espèces de poissons, ont été essentielles pour comprendre comment les neurones du cerveau communiquent entre eux. Parallèlement à ses travaux expérimentaux, il a apporté une contribution théorique à l'épigenèse des réseaux neuronaux grâce à la stabilisation sélective des synapses en voie de développement, ainsi qu'à différents aspects de la cognition. Il a indiqué une nouvelle direction dans l'étude des fonctions cognitives, en les liant strictement au niveau moléculaire. Au-delà de ses travaux, il a exprimé ses convictions dans plusieurs ouvrages destinés à un large public : dans l'Homme neuronal (1983), qui connut un grand retentissement, il expose sa conception du fonctionnement du cerveau humain, intégralement descriptible en termes moléculaires et physico-chimiques. Dans Matière à pensée (1989), il débat de la nature des objets mathématiques dans le cerveau avec le mathématicien Alain Connes. Dans la Nature et la Règle (1998), il analyse les rapports entre esprit et cerveau avec le philosophe Paul Ricœur. Enfin, dans Raison et Plaisir (1994), qui témoigne de sa passion pour l'art, il étudie le rôle du cerveau dans la création artistique et dans la manière dont celle-ci est reçue.

Membre de l'Académie des sciences depuis 1988, il a été président du Comité national d'éthique médicale de 1992 à 1999.