En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alonso Chaney, dit Lon Chaney

Cinéaste et acteur américain (Colorado Springs 1883-Los Angeles 1930).

Chaney fut l'une des premières stars hollywoodiennes des années 1920. Son art de la pantomime trouve son origine dans son enfance : né de parents sourds-muets, il apprend très tôt le langage gestuel, mimant les événements de sa journée. Contre l'avis de son père, il rejoint son frère John dans une petite troupe de théâtre. Au fil des tournées dans de petites compagnies, acceptant tous les rôles, il suit un long apprentissage, acquérant notamment une maîtrise exceptionnelle du maquillage.

Son premier film (Poor Jack's Demise, 1913) est une comédie. Payé à la semaine, il multiplie les rôles, du séducteur et du cow-boy jusqu'au pêcheur italien ou au policier. Tenté par la réalisation, il dirige quelques courts métrages en 1915 (The Stool Pigeon, For Cash, The Oyster Dredger…) avant de revenir à l'écran avec le Miracle (The Miracle Man, de G. Loane Tucker, 1919) où il essaie une première fois le maquillage grotesque. Endossant le rôle d'un mendiant partiellement paralysé, il conjugue ses talents de maquilleur, d'acteur, d'acrobate et de contorsionniste.

Passé sous contrat avec Universal, il tourne plusieurs rôles de composition. Dans Satan (The Penalty, W. Worsley, 1920), il est Blizzard, le gangster cul-de-jatte, créant des moignons en s'attachant les chevilles aux cuisses.

Dans Révoltée (Outside the Law, Tod Browning, 1921), il utilise un moulage en caoutchouc brut et toxique qui nuira à sa vue.

À l'Universal, les films se succèdent : Oliver Twist (F. Lloyd, 1922), dans lequel il joue Fagin, l'ignoble professeur en escroqueries ; Notre-Dame-de-Paris (The Hunchback of Notre Dame, W. Worsley, 1923) où Lon Chaney incarne le personnage grandiose de Quasimodo, endossant une cuirasse de 13 kg surmontée d'une bosse de 18 kg de caoutchouc.

Alors directeur de production, Irving Thalberg n'hésitera pas à l'engager quand il entrera à la MGM. C'est dans la compagnie de Louis B. Mayer que Chaney parvient le mieux à exprimer son originalité. Il retrouve à la MGM le réalisateur Tod Browning dans le Club des trois (The Unholy Three, 1925) où il tient deux rôles, celui d'Echo, le ventriloque et celui de la petite dame qui vend des perroquets. Avec Rupert Julian, il joue dans la première version du Fantôme de l'Opéra (The Phantom of the Opera, 1925), l'un de ses rôles les plus célèbres, celui d'un compositeur hideusement défiguré qui hante les égouts sous l'Opéra de Paris.

En 1927, il est associé à Joan Crawford dans l'Inconnu (The Unknown). Jusqu'au remake du Club des trois (The Unholy Three, 1930), son seul film parlant, dans lequel il emprunte cinq voix différentes, il poursuit sa carrière avec des rôles toujours illuminés par son génie pour le grotesque et le mime. Ironie du destin, il meurt d'un cancer de la gorge en 1930, après son unique film parlant. En 1957, l'Homme aux mille visages (The Man of a Thousand Faces, de Joseph Ferney) rend hommage à l'un des plus grands acteurs du cinéma muet.