En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

José Raúl Capablanca

Joueur d'échecs cubain (La Havane 1888-New York 1942).

Champion du monde de 1921 à 1927.

À l'âge de quatre ans, José Raul Capablanca apprend la marche des pièces en regardant son père jouer avec un ami. À douze ans, il est champion de sa ville natale. À treize ans, il s'affirme déjà comme un joueur de première force. En 1906, il va poursuivre ses études aux États-Unis, à l'université Columbia. Mais il fréquente plus volontiers le Manhattan Chess Club, où il a l'occasion de se frotter à de grands champions, comme Emanuel Lasker.

En 1909, le champion américain Frank J. Marshall, qui a besoin de se refaire financièrement, accepte de l'affronter, et le Cubain l'emporte nettement. Sa vision profonde du jeu, sa virtuosité technique, en particulier dans les finales, et son style clair caractérisé par une stratégie opportuniste lui permettent de profiter des moindres imprécision de son adversaire.

Sur l'insistance de Marshall, peu rancunier, « Capa » est invité au grand tournoi de San Sebastian (Espagne), en 1911, où il s'impose de nouveau. Il défie alors le champion du monde, l'Allemand Emanuel Lasker, mais les négociations se révèlent très difficiles. Le tournoi finit par avoir lieu à La Havane, en 1921, et Lasker, largement dominé alors qu'il détenait le titre depuis vingt-sept ans, abandonnera avant la fin.

Capablanca, qui est employé au ministère des Affaires étrangères cubain, voyage, donne des conférences, joue beaucoup, et on le tient pour pratiquement invincible.

En 1927, il est cependant battu par Alekhine à Buenos Aires, à l'issue d'un match de trente-quatre parties. Il continuera à jouer, sans plus remporter de succès majeurs, même s'il reste l'un des grands. Il finira sa vie dans des conditions économiques assez difficiles. (échecs.)