En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Claire Bretécher

Dessinatrice française (Nantes 1940).

Après des débuts d'illustratrice, Claire Bretécher commence sa carrière de dessinatrice de bandes dessinées en 1963, dans l'Os à moelle, en dessinant le Facteur Rhésus, sur un scénario de René Goscinny. Elle travaille dès 1964 pour le mensuel Record (dans lequel elle créera en 1968 Baratine et Molgaga), collabore à l'hebdomadaire Tintin en 1965 (Hector), puis entre chez Spirou en 1967 (les Gnangnans, les Naufragés, Robin des Foies).

C'est pour l'hebdomadaire Pilote qu'elle invente en 1969 le personnage de Cellulite, princesse au physique ingrat recherchant désespérément son prince charmant. Cette série hilarante marque le passage de Claire Bretécher vers un public plus adulte. Salade de saison, créée un peu plus tard dans le même journal, développe le style d'humour satirique qui s'épanouira dans l'Écho des savanes, magazine qu'elle fonde en 1972 avec Gotlib et Mandryka.

En 1973, Claire Bretécher entre au Nouvel Observateur, où elle publie chaque semaine une page qui présente d'une manière féroce le petit monde des intellectuels parisiens et qui deviendra célèbre sous le titre les Frustrés. C'est un miroir grossissant et déformant que le journal tend à ses propres lecteurs. La série, qui connaît un succès immédiat, continuera jusqu'en 1980. D'autres lui succéderont, toujours dans le Nouvel Observateur, puis groupées sous forme d'album : les Mères (1982), le Destin de Monique (1983), Docteur Ventouse, bobologue (1985 et 1986), Agrippine (1988-2001). Cette dernière, adolescente des années 1990, est la digne héritière de Cellulite. Avec un humour caustique et ravageur, Claire Bretécher traque toujours les travers de son époque.