En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Denis Bredin

Magistrat, universitaire, essayiste et romancier français (Paris 1929).

Inscrit en 1950 au barreau de Paris, docteur en droit et agrégé de droit privé (1957), il fut professeur à la faculté de droit de Rennes (1957), puis à celle de Lille (1967), et à l'université Paris I (1969 -1993). Après avoir travaillé au côté d'Edgar Faure à la réforme de l'enseignement supérieur (1968), il fut membre de la Commission d'orientation et de réflexion sur l'audiovisuel ('Commission Moinot ', 1981 : Rapport de la mission sur l'enseignement des métiers du cinéma et de l'audiovisuel, 1981), présida la Commission sur la réforme du cinéma (Rapport au ministre de la Culture de la mission de réflexion et de propositions sur le cinéma,1982) puis le conseil d'administration de la Bibliothèque nationale (1982 -1986).

Œuvres : Traité de droit du commerce international (1969) ; la République de Monsieur Pompidou (1974) ; les Français au pouvoir (1977) ; Éclats (en collaboration avec Jack Lang et Antoine Vitez, 1978) ; Joseph Caillaux (1980) ; (1981) ; l'Affaire (1983 ; nouvelle édition refondue, 1993) ; Un coupable (1985) ; les Nouvelles Télévisions hertziennes (1985) ; l'Absence (1986) ; la Tâche (1988) ; Sieyès (1989) ; Un enfant sage (1990) ; Battements de cœur (1991) ; Bernard Lazare (1992) ; la Comédie des apparences (1994) ; Encore un peu de temps (1996) ; Convaincre. Dialogue sur l'éloquence (en collaboration avec Thierry Lévy, 1997) ; Une singulière famille (1999) ; Rien ne va plus (2000) ; Lettre à Dieu le Fils (2001) ; Un tribunal au garde-à-vous (2002).

Académie française, 1989.