En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

al-Malik al-Zahir Rukn al-Din al-Salihi Baybars Ier

(Kiptchak 1223-Damas 1277), chef de guerre d'origine kiptchak, devenu le quatrième sultan de la dynastie des Mamelouks bahrites d'Égypte (1260-1277).

1. Esclave devenu chef de guerre…

Vendu comme esclave à Damas, distingué par le sultan Malik al-Salih, il prend bientôt le commandement d'une partie de la garde des Ayyubides. En 1250, il participe à l'assassinat du sultan Turan Chah. Chargé de conduire l'avant-garde de l'armée envoyée en Syrie contre les Mongols, il se signale en 1260, à la bataille d'Aïn Djalout (« le puits de Goliath »). Au retour, il assassine le sultan Qutuz et est proclamé sultan par les chefs de l'armée.

2. … puis sultan

Il sait renforcer son pouvoir et le rendre légitime, en reconnaissant comme calife un descendant des Abbassides, qui le proclame sultan. Très actif, il restaure de nombreuses places fortes, accroît la puissance de l'armée, crée une marine, améliore le réseau des canaux et des routes, organise un service postal remarquable.

Il pacifie la Syrie, ravage la Cilicie arménienne (1266) et s'efforce de réduire les États latins, occupant Césarée (1265), Jaffa, Antioche (1268) et le krak des Chevaliers (1271). Il repousse les Mongols, auxquels les croisés ont fait appel (1269).

Bon diplomate, il conclut de nombreux traités avec des princes occidentaux et avec l'empereur Michel Paléologue. Il soumet les ismaéliens, ou Assassins, qui deviennent ses auxiliaires. Il est le premier sultan à implanter solidement sa domination sur la Nubie et les régions méridionales de l'Égypte.

Il meurt à Damas, au retour d'une campagne en Asie Mineure contre les Mongols.

Pour en savoir plus, voir les articles Égypte : histoire de l'Égypte après la conquête arabe, Mamelouks.