En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arthur Batut

Inventeur français (Castres 1846-Labruguière, Tarn, 1918).

Issu d'une famille de la bourgeoisie protestante, Arthur Batut, inventeur autodidacte, esprit curieux, à la fois imaginatif et méthodique, s'intéressa surtout à la photographie à laquelle il apporta deux techniques nouvelles.

Le premier procédé, mis au point en 1881, est celui de la photographie typologique, c'est-à-dire l'image synthétique d'un type humain obtenu par superposition de clichés. Arthur Batut mit ainsi en évidence une différence entre les types représentatifs des populations de la plaine autour de Labruguière et ceux de la Montagne Noire, issus, selon lui, de Pyrénéens venus à la fin du Moyen Âge y produire du charbon de bois.

La seconde invention, en 1888, eut un plus grand retentissement, car il s'agissait de la photographie aérienne automatique au moyen d'un appareil de prise de vue très léger accroché à un cerf-volant. Cette invention marquait un progrès important en coût, en commodité et en sécurité sur le procédé que pratiquaient à cette époque des opérateurs montés dans la nacelle d'un ballon. Cette technique trouva son application dans les relevés topographiques, particulièrement dans des régions difficiles d'accès comme ce fut le cas lors de la construction du chemin de fer transsibérien. Elle fut également utilisée au cours de la Première Guerre mondiale malgré les progrès de l'aviation.

En juillet 1988, pour le centenaire de l'invention de la photographie aérienne automatique, un musée Arthur-Batut a été inauguré, en même temps qu'était réuni le premier Congrès mondial d'aérophotographie par cerf-volant.