En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Nikolaï Guennadievitch Bassov

Physicien russe (Ousman, près de Voronej, 1922-Moscou 2001).

Après avoir servi dans l'armée soviétique durant la Seconde Guerre mondiale, il étudie la physique théorique et appliquée à l'Institut de physique de l'ingénieur de Moscou, puis rejoint en 1950 l'Institut de physique P. N. Lebedev où il se spécialise dans la radiophysique quantique. Son travail de thèse aboutit, en 1956, à la réalisation d'un oscillateur moléculaire à ammoniac, qu'il perfectionne ensuite avec son collègue A. M. Prokhorov. En 1957, il entreprend de créer des oscillateurs quantiques dans le domaine optique. Puis, en 1961, il s'engage dans l'étude et le développement de lasers de puissance, avant de chercher à utiliser le rayonnement laser pour créer des plasmas thermonucléaires. En 1963, avec plusieurs collègues, il commence à travailler dans le domaine de l'optoélectronique. Leurs travaux aboutissent à la mise au point, en 1967, de divers opérateurs logiques rapides à base de diodes laser. N. Bassov étudie ensuite les émissions de faisceaux laser par des gaz et entreprend des travaux remarqués sur les lasers chimiques avant de faire la démonstration, dans les années 1970, de la possibilité de stimuler des réactions chimiques au moyen de lasers infrarouges. Devenu directeur adjoint de l'Institut Lebedev en 1958 et professeur à l'Institut de physique de l'ingénieur en 1963, il partage le prix Nobel de physique en 1964 avec son compatriote A. M. Prokhorov et l'Américain C. H.Townes : tous trois, par leurs travaux de recherche fondamentale en électronique quantique, ont contribué au développement du maser et du laser.