En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Kim Basinger

Actrice américaine (Athens, Géorgie, 1953).

Ravissante blonde aux mensurations idéales, Kim Basinger est l'une des rares James Bond girls ayant prouvé qu'elle est aussi une véritable comédienne, capable d'affronter sans problème des stars comme Sean Connery, Richard Gere, Robert Redford, Michael Rourke ou encore Sam Shepard. Son strip-tease dans Neuf Semaines et demi (1984), d'Adrian Lyne, l'a consacrée sex-symbol de l'époque.

Enfant, elle écrit des poèmes et rêve de devenir médecin. C'est sans compter sur son physique, qui lui rapporte un prix de beauté à l'âge de dix-sept ans et lui ouvre la voie du mannequinat. Remarquée, elle accepte de travailler pour la télévision (dans la série Drôles de dames), puis pour le cinéma. Elle apparaît dans Hard Country (1981), de David Greene, un comédien britannique devenu réalisateur. En 1983, elle incarne la belle Domino dans Jamais plus jamais, d'Irvin Kershner, face à Sean Connery et Klaus Maria Brandauer. Critiqué pour son caractère pornographique, Neuf Semaines et demi, dans lequel le public peut longuement admirer son anatomie dans les bras musclés de Michael Rourke, lui apporte la consécration. Si son image de fille sexy la cantonne trop souvent dans un même style de rôle, certains réalisateurs comprennent qu'elle peut changer de registre. Elle tourne ainsi avec Blake Edwards l'Homme à femmes (1984), où elle a pour partenaires Burt Reynolds et Julie Andrews, et Boire et Déboires (1987), dans lequel elle avale un verre de trop au côté de Bruce Willis ; avec Robert Altman, elle donne la réplique à Sam Shepard dans Fool for Love (1986) ; et enfin, elle est Vicki Vale dans la belle adaptation de la célèbre bande dessinée Batman (1989), de Tim Burton, avec Michael Keaton dans le rôle-titre et Jack Nicholson en Joker.

Disparaissant quelque temps des écrans (elle a comme épigones Nicole Kidman, Michelle Pfeiffer et Sharon Stone…), elle réapparaît dans Prêt-à-porter (1994), de Robert Altman, puis en femme fatale dans un excellent film policier reconstituant le Los Angeles des années 1950, L.A. Confidential (1997), inspiré d'un roman noir de James Ellroy. En 1999, elle est dirigée par Hugh Hudson dans I Dreamed of Africa, avant d'interpréter le rôle principal dans une histoire fantastique : Bless the Child (2000), réalisé par Chuck Russell.