En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

François, marquis de Barbé de Marbois

Diplomate et homme d'État français (Metz 1745-Paris 1837).

Consul général aux États-Unis, intendant de Saint-Domingue avant la Révolution, maire de Metz et membre du Conseil des Anciens dont il devient le président (1795-1797), il est déporté en Guyane (1797-1799) après le coup d'État du 18 fructidor an V.

Libéré après le 18 brumaire an VIII, Barbé de Marbois entre au Conseil d'État, avant d'être nommé ministre du Trésor par Bonaparte (5 vendémiaire an X) qui le charge, en particulier, de négocier le traité de vente de la Louisiane aux États-Unis (1803).

Il crée la Cour des Comptes (28 septembre 1807), dont il est le premier président. Fait sénateur, il tombe en disgrâce après avoir laissé faire des opérations financières qui se révèlent désastreuses pour le Trésor. Il vote la déchéance de l'empereur en 1814.

Sous la Restauration des Bourbons, fait pair de France, il est confirmé dans ses fonctions de premier président de la Cour des comptes (1815-1834), et est brièvement ministre de la Justice et garde de Sceaux (1815-1816).

Il a publié une Histoire de la Louisiane et de la cession de cette colonie par la France aux États-Unis de l'Amérique septentrionale : précédée d'un discours sur la constitution et le gouvernement des États-Unis, avec une carte relative à l'étendue des pays cédés (1829).

Pour en savoir plus, voir l'article Révolution française.