En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Albert Bourlon

Coureur cycliste français (Sancergues 1916-Bourges 2013).

En 1947, il a battu un record qui tient toujours aujourd'hui, celui de la plus longue échappée en solitaire dans le Tour de France, lors de l'étape Carcassonne-Luchon. Échappé dès le départ, car de nombreuses primes étaient réparties dans les cinquante premiers kilomètres, il parcourt 253 km en tête, à 31 km/h de moyenne, soit 8 heures et 10 minutes de route, dans une étape de moyenne montagne qui comptait notamment le col de Port et le col de Portet-d'Aspet. Son avance à l'arrivée était de 16 minutes et trente secondes sur le deuxième. L'année 1947 est sa grande année, puisqu'il s'adjuge aussi Paris-Bourges, le grand prix d'Ussel, Montluçon, deux étapes du Tour de l'Ouest. Il a remporté aussi des grands prix régionaux (le grand prix de Magnet, le prix Albert-Gagnet), ainsi que des épreuves sur piste.

Cet ancien militant communiste qui travaillait aux usines Renault était passé professionnel en 1936. Fait prisonnier dans un stalag allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, il avait réussit à s'évader pour rejoindre la Roumanie, où devait remporter la course la plus importante du pays, Bucarest-Ploesti-Bucarest. (→ cyclisme.)