En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Azzedine Alaïa

Couturier d'origine tunisienne (Tunis 1951).

Élève de l'école des beaux-arts de Tunis, il se destine à une carrière de sculpteur, mais, attiré par le monde de la mode, il s'installe à Paris en 1975. Il fait un très bref passage chez Dior, puis entre chez Guy Laroche où, pendant deux ans, il se familiarise avec les techniques de la couture. Parallèlement, il réalise plusieurs modèles pour des clientes privées et, au début des années 1980, commence à diffuser quelques-unes de ses créations à base de cuir clouté. Dans la foulée de ce premier succès, il lance, en 1981, sa griffe, qui se caractérise par des robes et des jupes en maille aux lignes près du corps exacerbant la féminité. Le succès est immédiat.

La marque est diffusée à travers le monde et Alaïa est qualifié, en 1992, de « principal couturier de notre époque » par l'International Herald Tribune. Il devient le couturier attitré de nombreuses vedettes et des plus grands top-models. Toujours à la recherche de nouvelles matières, il réalise des modèles dans des tissus révolutionnaires comme la maille « Relax », sensée avoir une action antistress (1992).

Resté constamment en retrait des fastes du monde de la mode, il consacre désormais ses créations à ses plus fidèles clientes, qu'il reçoit dans sa maison-atelier, un immense espace qu'il a aménagé, au cœur du Marais, à Paris, avec l'aide du peintre américain Julian Schnabel.