En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abdullah ou Abd Allah ou Abdallah

(La Mecque 1882-Jérusalem 1951), émir de Transjordanie (1921-1949), roi de Jordanie (1949-1951).

Fils de Husayn ibn Ali, roi du Hedjaz, il est d'abord destiné, dans le projet anglais élaboré après la Première Guerre mondiale, à être roi d'Iraq, tandis que son frère Faysal serait roi de Syrie. Mais, après avoir été proclamé roi d'Iraq en 1920, il doit se contenter, en 1921, d'être émir de Transjordanie (sous mandat britannique), son frère Faysal devenant roi d'Iraq. Dès 1944, il aspire à créer, avec l'appui de la Grande-Bretagne, un État de Grande-Syrie groupant Transjordanie, Palestine, Syrie et Liban. Il doit y renoncer devant l'opposition d'autres États arabes et de l'Union soviétique. Le projet est ajourné, et, à la suite d'un accord avec la Grande-Bretagne, Abdullah est proclamé en 1946 roi de Transjordanie, État qui devient indépendant et reçoit une Constitution (juillet 1946). En 1949, la Transjordanie devient le royaume hachémite de Jordanie, qui annexe une partie de la Palestine arabe (1950). Pendant tout son règne, Abdullah bénéficie de l'appui de la Grande-Bretagne, avec laquelle il a signé un traité d'alliance en 1948 et qui lui verse une subvention. Considéré comme un traître à leur cause par les Palestiniens, il est assassiné par ceux-ci le 20 juillet 1951, au moment où il entre dans la mosquée al-Aqsa à Jérusalem. Son fils Talal lui succède.

Pour en savoir plus, voir l'article Jordanie.