En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

ton

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Degré de saturation ou de luminosité, d’intensité lumineuse, présenté par une teinte, allant du plus foncé au plus clair. Valeur d’une teinte : tons clairs, tons obscurs. Effet dominant des couleurs : une peinture froide de ton. Degré d’intensité du coloris.

Les tons chauds se rapprochent du rouge et de l’orangé. Les tons froids se rapprochent du bleu. Les tons rompus sont obtenus par des mélanges pigmentaires, et en particulier avec du gris. Le ton local est le ton d’une forme colorée imitant la couleur des objets naturels que le peintre cherche à représenter conformément aux règles de la perspective, c’est-à-dire en tenant compte de la place ou du plan que cette forme colorée occupe dans le tableau.