En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

teinte

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Terme utilisé jusqu’à la fin du xviiie s. pour désigner l’aquarelle. Couleur résultant du mélange de plusieurs couleurs. Couleur considérée sous le rapport de sa qualité (par ex. toute la gamme des bleus : cobalt, outremer, Prusse). Diversité des nuances d’une même couleur.

On emploie le mot teinte en parlant des couleurs, indépendamment des effets et des combinaisons du clair et de l’obscur, alors que le ton est le degré de saturation ou de luminosité d’une teinte et désigne la valeur relative des couleurs selon une échelle allant du plus clair au plus foncé. Une teinte peut avoir plusieurs tons, qui constituent une gamme. Une teinte rompue est une teinte qui a été additionnée de noir ou de bleu ; une teinte plate est une teinte occupant une certaine surface et ayant partout la même nuance et la même intensité. La demi-teinte est un ton intermédiaire entre l’ombre et la lumière.