En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

tablette

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Petite plaquette sur laquelle on écrivait à l’aide d’un poinçon, dans l’Antiquité et au Moyen Âge.

Au Moyen Âge, les tablettes de buis, de cuir, de bois de figuier, voire d’ardoise, mais surtout d’ivoire, étaient parfois enrichies de peintures exécutées sur le support lui-même, ou sur un parchemin collé et préparé de poudre d’os et de plâtre. Deux tablettes reliées par des charnières formaient un « livret », maintenu par un fermoir.

Des portraits de petites dimensions ont ainsi été exécutés sur des tablettes.