En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

synchromism

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Ce nom a été donné au premier mouvement d'art abstrait en Amérique ; il vient de syn-chrome, qui signifie " avec couleur ", mais joue volontairement sur le mot en l'associant avec " symphonie ", pour évoquer le rapport entre le son et la couleur, éléments importants de la pensée de Kupka. Ce mouvement, plus théorique que réel, se développa à Paris vers la fin de 1912, lorsque M. Russell et Macdonald-Wright décidèrent d'attirer l'attention sur les propriétés de la couleur et de la lumière. Ces artistes se détachaient ainsi des cubistes, particulièrement de Robert Delaunay, dont l'influence était primordiale sur leur œuvre et leurs idées. Le Synchromism dura environ un an ; sa principale manifestation eut lieu au Salon des indépendants, en 1913. Parmi les Américains profondément influencés par le Synchromism figurent Benton, Dasburg, Bruce, Frost et Davies.