En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

graphite

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Forme allotropique cristalline du carbone. Le graphite utilisé comme pigment est naturel ou artificiel. Le crayon graphite est plus connu chez les artistes sous le nom de mine de plomb. Les premiers gisements de graphite furent découverts en 1654 à Borrowdale dans le Cumberland. Employé tout d'abord comme procédé d'esquisse dans les écoles européennes de peinture, le crayon graphite a trouvé un usage plus étendu dès le xviie s., en Flandre et en Hollande. Il accompagne en outre, vers la même époque, les lavis d'encre de Chine. Le graphite artificiel moderne a été inventé par Nicolas-Jacques Conté à la fin du xviiie s. (Voir CRAYON et MINE DE PLOMB.)