En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

donateur

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Personne qui fait don à une église, à un établissement religieux, à un hôpital d'un tableau votif sur lequel elle est représentée seule ou entourée de sa famille ou, le plus souvent, accompagnée de son saint patron.

C'est une des premières manifestations de la peinture de portrait dans les productions du Moyen Âge, telles qu'on en rencontre très souvent dans les compositions religieuses du xive au xviie s., aussi bien dans les miniatures que dans les tableaux de chevalet. Le donateur est représenté à droite ou à gauche du sujet principal, debout ou à genoux. Sur les triptyques, il figure souvent dans les volets. La peinture italienne du quattrocento montrait les donateurs de profil, alors que, dans les tableaux ou les enluminures français et flamands, ceux-ci étaient représentés de trois quarts. Au xive s., le donateur était de taille réduite par rapport aux personnages sacrés, le Christ, la Vierge ou les saints. Mais le xve s., plus réaliste, supprima cette hiérarchie dans la représentation, en donnant au donateur la même importance qu'aux personnages divins et aux saints patrons (J. Van Eyck, la Vierge du chancelier Rolin, Louvre ; Raphaël, la Madone de Foligno, Rome, pinacothèque du Vatican).