En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

diluant

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Liquide, simple ou mixte, volatil dans des conditions normales de séchage, non solvant du constituant filmogène essentiel, miscible au milieu de suspension, ajouté aux solvants propres dans le dessein d'améliorer les caractéristiques d'application.

L'utilisation de diluant est fonction des liants de la peinture : l'eau est le diluant normalement employé pour les colles, les émulsions et les mortiers, en certaines proportions. L'essence de térébenthine est le diluant des peintures à l'huile, des peintures vernissées et des vernis gras ; le white spirit, les tétralines, dékalines, essences aromatiques d'aspic, de noix, de graine de lin le sont également.

On dilue une peinture trop épaisse pour augmenter sa fluidité et faciliter son application. On utilise aussi le silicate et les siccatifs.