En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mihály Zichy

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et dessinateur hongrois (Zala  1827  – Saint-Pétersbourg  1906).

Il commença ses études à Budapest et les continua à Vienne chez Waldmüller (1844). Entré en 1857 au service de la famille impériale russe comme maître de dessin, il devint en 1859 peintre de la Cour. À Saint-Pétersbourg (1858), Théophile Gautier le remarqua et fit une critique élogieuse de son art. À l'exception d'un voyage en Europe (1871) et d'un séjour à Paris (1874-1879), Zichy vécut en Russie jusqu'à sa mort, où il fut le chroniqueur fidèle des événements de la cour impériale. Certaines séries furent lithographiées (le Couronnement du tsar Alexandre II, les Chasses de Belec). Invité en Écosse, l'artiste exécuta quelques croquis des chasses du prince de Galles (Windsor Castle). Son œuvre personnelle est composée de dessins inspirés par la défense des idées libérales. Il illustra également des œuvres littéraires (Faust de Goethe, 1874-1878 ; Un héros de notre temps de Lermontov, 1881 ; la Tragédie de l'homme d'Imre Madach, 1886-1888 ; les Ballades de János Arany, 1892-1897). L'art de Zichy relève de l'académisme, mais ses qualités graphiques sont fort brillantes. Les fusains et les crayons de grand format ont le caractère et les ambitions de la peinture.