En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andrew Wyeth

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Chadd's Ford, Pennsylvanie, 1917 – id. 2009).

Il est le fils d'un célèbre illustrateur, N. C. Wyeth, qui lui donna sa première formation. Considéré par beaucoup comme un prodigieux technicien, il fit la preuve de sa virtuosité précoce lors de sa première exposition personnelle à la gal. Macbeth de New York, en 1937. À vingt-sept ans, il fut élu membre de la National Academy of Design. Wyeth est peut-être, pour le grand public américain, le peintre vivant le plus populaire ; sa rétrospective en 1967, au Whitney Museum de New York, battit tous les records d'affluence. Cette réputation repose sur une transcription fidèle de paysages ou d'intérieurs désolés et nostalgiques où les sujets sont comme suspendus dans l'attente de leur accomplissement. Avec une sorte de précisionnisme photographique, dans des sujets parfois proches de ceux de photographes comme Walker Evans ou Andrew Weston, Wyeth donne une description souvent étrange et inquiétante du monde américain. Ses premières œuvres, au cours des années 40, ont aussi profité des leçons du Surréalisme européen : profondeur spatiale, abus de perspective, précision du détail. Dans l'art américain des années 40, l'emploi de telles caractéristiques reçut le nom de " Réalisme magique ", et on associa à cette même tendance des artistes tels que George Tooker et Robert Vickrey. Récemment, les œuvres de Wyeth sont devenues plus explicites et plus anecdotiques, plus dépendantes des résonances significatives émanant de leurs titres. L'intérêt pour la figure humaine et le nu est explicite dans la série des peintures d'Helga, réalisée de 1971 à 1985 et illustrant la virtuosité graphique de l'artiste (exposition Washington, N. G., 1987). Le tableau le plus célèbre de l'artiste demeure Christina's World (1948, M. O. M. A.). Parmi les œuvres de Wyeth appartenant à des coll. publiques, citons Northern Point (1950, Hartford, Wadsworth Atheneum), Ground Hog Day (1959, Philadelphie, Museum of Art), Albert's Son (1959, Oslo, Ng), That Gentleman (1960, musée de Dallas), Day of the Fair (1963, Saint Louis, Missouri, City Art Gal.).