En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jodocus a Winghe ou Josse Van Winghe

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre flamand (Bruxelles 1542/1544  – Francfort 1603).

Cet artiste maniériste se forma probablement dans le milieu de Spranger, puis en Italie, où il passa, à une date indéterminée, quatre ans à Rome. Il connut également l'art vénitien. Il devint en 1568 le peintre attitré d'Alexandre Farnèse, qui le fit entrer dans l'atelier du peintre émilien Jacopo Bertoja à son retour à Bruxelles, où il revint encore en 1585, un an après son établissement définitif à Francfort. On conserve de lui peu d'œuvres peintes (Samson et Dalila, Düsseldorf, K. M. ; Apelle et Campaspe, connue par deux versions, dont une à Vienne, K. M., provient de la collection de Rodolphe II ; Adoration des bergers, Greenville, Bob Jones University), mais quelques dessins nous sont parvenus (Albertina ; Oxford, Ashmolean Museum ; Bruxelles, M. R. B. A. ; Rotterdam, B. V. B. ; Dresde, cabinet des Dessins ; Paris, B. N. et Louvre). La Fête nocturne de Bruxelles (M. R. B. A.) trahit une connaissance des mascarades vénitiennes et de l'école de Fontainebleau. Plusieurs des dessins de Winghe furent gravés par son fils Jeremias (Bruxelles 1578 ? - Francfort 1648 ou 1658) , qui imita dans ses propres dessins (Paris, B. N.) l'art de son père.