En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Thomas Wijck

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Beverwijck, près de Haarlem, v. 1616  – Haarlem 1677).

Issu d'une famille d'artistes, mentionné plusieurs fois à Haarlem, inscrit en 1642 à la gilde des peintres, il séjourna v. 1660 en Angleterre et fit un long séjour en Italie. Wijck a laissé des scènes d'intérieur avec des alchimistes ou des philosophes proches de celles de Cornelis Bega : l'Alchimiste (Cambridge, Fitzwilliam Museum ; Dresde, Gg ; musée de Karlsruhe ; musée de Kassel ; Paris, musée des Arts décoratifs), Savant dans son cabinet (Louvre ; musées de Caen et d'Hazebrouck) ; mais il est surtout connu pour ses paysages italianisants, inspirés de ceux de Pieter Van Laer, dont il aurait pu être l'élève, ou de Jan Miel, où la structure des compositions, dominées par un coloris brun foncé, est renforcée par un fort contraste entre la lumière et les ombres : Bohémiens prédisant l'avenir à des soldats, Taverne italienne (Copenhague, S. M. f. K.), Rue italienne (Dresde, Gg), Auberge en Italie (Haarlem, musée Frans Hals), Marina Grande à Capri (musée de Karlsruhe), Paysage italien (musée de Marseille), Rue italienne avec une femme à la fontaine (Oxford, Ashmolean Museum), Port méditerranéen, Cour italienne avec figures (Stockholm, Nm). Wijck est également représenté à Dublin (N. G.), Hambourg (Kunsthalle), La Haye (Mauritshuis), Rotterdam (B. V. B.), Vienne (Akademie), ainsi qu'aux musées d'Ajaccio, Avignon, Boulogne, Dijon, La Fère et Montpellier. Il a également laissé de nombreux dessins, parmi lesquels il convient de mentionner beaucoup de Vues de villes.

Son fils Jan (Haarlem v. 1640 – Mortlake, Angleterre, 1700) l'accompagna en Angleterre v. 1660 et y resta jusqu'à sa mort ; il peignit des paysages de batailles et de chasses dans le goût de Dirck Maes : Repos dans une auberge (Stockholm, Nm) ; Guillaume d'Orange au siège de Namur ; Combat de cavalerie ; Après le combat ; la Bataille de la Boyne (1693, Dublin, N. G.).