En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Charmion von Wiegand

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre américain (Chicago 1900  – New York v. 1980 ?).

Après avoir effectué ses études en Amérique et en Europe, elle entame une carrière d'écrivain et de journaliste et commence à peindre en 1929, notamment sous l'influence de l'œuvre d'André Derain. Elle voit un tableau de Mondrian, exposé dans la collection Gallatin à l'université de New York dans le courant des années 30. Elle rencontre Mondrian quand il arrive à New York, publiera en 1941 le premier article qui paraîtra sur lui aux États-Unis et fera partie de son entourage jusqu'à la mort de ce dernier en 1944. Charmion von Wiegand devient, dès cette rencontre, influencée par la dernière manière de l'artiste néerlandais, celle des Boogie Woogie. De même que lui, d'ailleurs, elle sera attirée par la théosophie, plus tard par la philosophie de l'Orient et l'art du Tibet, comme le montre son tableau The Wheel of the Seasons (1957, Buffalo, Albright-Knox Art Gal.).