En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francis Wheatley

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Londres 1747  – id. 1801).

Il collabora pour une part assez importante à la décoration de Vauxhall et exposa pour la première fois à la Society of Artists en 1765. Ses œuvres de jeunesse sont des portraits de petit format ou des Conversation Pieces dans le goût de Mortimer ou de Zoffany : la Famille Wilkinson (vers 1778, Detroit, Inst. of Arts). De 1779 à 1783-84, il fut portraitiste à Dublin. Par la suite, il exécuta des scènes de genre sentimentales (le Dr Howard réconfortant des prisonniers, 1787, coll. part.), qui l'apparentent à Greuze par le choix des thèmes bourgeois et moralisateurs. Élu A. R. A. en 1790 et R. A. en 1791, il exposa une suite de tableaux sur les Cris de Londres à la Royal Academy de 1792 à 1795, représentation des petites gens de Londres vendant des marchandises à la criée (série gravée en 1793-1797). Il collabora également à la Galerie Shakespeare de Boydell. Ses scènes de genre sont influencées par Mercier et Hayman, et il exploite dans son œuvre le " pittoresque " du petit peuple de la ville ou de la campagne. Il est représenté à la Tate Gal. de Londres (Famille dans un paysage, Portrait d'homme au chien) et à Dublin, N. G. (Mr. and Mrs. Richardson, 1777-78 ; Portrait d'un enfant avec un chien ; les Volontaires au Green College, 1779 ; le Rêve de Marie, 1796).