En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Co Westerik

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (La Haye 1924).

Après sa formation à l'Académie de La Haye, son évolution fit peu à peu de lui le peintre réaliste le plus important de sa génération en Hollande bien que produisant un nombre d'œuvres très restreint (soixante-dix peintures achevées de 1946 à 1981). La figure humaine joue un rôle essentiel dans l'œuvre de Westerik ; elle est souvent présentée en situation contrastée (Homme dans l'eau, femme en bateau, 1959, La Haye, Gemeentemuseum) ou aux prises avec la nature, l'eau, la terre (série des Nageurs, 1962-1969, conservés dans diverses coll. part.). L'image n'est jamais tout à fait réaliste, mais toujours plus ou moins déformée par les tensions émotionnelles entre les personnages (Maître et élève, 1961, coll. Brecht), la fréquence de la représentation des visages en gros plan favorisant l'intérêt pris à la description approfondie de l'être humain (Soldat dans un paysage, 1972, La Haye, Gemeentemuseum). La relation de l'homme et de la nature est intensifiée également par la déformation et la différence d'échelle ; par ce procédé, la végétation semble se comporter d'une manière agressive envers l'homme (Coupé par l'herbe, 1966, Amsterdam, Stedelijk Museum). À partir des années 1970, de grands paysages semi-abstraits, composés de terre et d'herbe, d'eau et de ciel, servent de décor à des personnages souvent vus de dos, pris dans la terre, dans la série des Adieux au grand jour (1973-1981) ; d'autres personnages sont dépeints dans un anonymat inquiétant, en gros plans (Femme dans une petite chambre, 1978, Rotterdam, B. V. B.), ou réduits à des fragments de corps (le Pouls, 1981, coll. de l'État, La Haye).

Westerik est en outre un excellent dessinateur, traçant à la plume des figures souvent fantomatiques ou inquiétantes (Homme avec un chien dans une chambre, 1966, La Haye, Gemeentemuseum), l'artiste est également graveur et lithographe.

En 1968, Westerik est nommé professeur à l'Académie des Beaux-Arts de La Haye. Son œuvre, qui a fait l'objet de plusieurs rétrospectives marquantes, (1971, Amsterdam, Stedelijk Museum ; 1983-84, Berlin, Kunsthalle et La Haye, Gemeentemuseum) est particulièrement bien représentée dans les musées néerlandais ainsi que dans la collection Brecht à Naarden.