En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

West Coast School

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Cette dénomination fut donnée à un groupe de peintres qui, sous l'impulsion de l'Expressionnisme abstrait, constitua à partir de 1950, sur la côte californienne, une école dont le thème principal était la peinture de personnages. Dirigé par Richard Diebenkorn et David Park, le groupe comprenait Edmer Bischoff, Nathan Oliveira et Joan Brown. Les artistes empruntèrent à l'école de New York ses vastes formats, sa couleur sensuelle, sa composition dynamique qui respecte le plan du tableau. Ils furent nombreux à participer à l'exposition du M. O. M. A. de New York en 1959-60, dont le titre, " New Images of Man " (Nouvelles Images de l'homme), révélait un regain d'intérêt, qui fut bref, pour la figuration expressionniste, rénovée par des notions existentialistes. Par leur sensualité et l'intensité de leur facture, les compositions de cette école ont également contribué, dans une large mesure, à donner une version du pop art. L'école s'est développée sous l'influence du lourd héritage de vulgarité commerciale de la région. Ses meilleurs représentants sont Bengston, Ramos, Ruscha, Thiébaud et Goode.

Sans se regrouper obligatoirement sous le vocable d'" école ", de nombreux peintres travaillent sur la côte ouest en se distinguant nettement de l'école de New York : des hyperréalistes (Goings, Mac Lean, Staiger), des abstraits travaillant avec des matériaux bruts, tels que bâtons et cordes (Wiley, Arnoldi, Fine, Wudl), et des paysagistes fantastiques (Martin, Taylor), dont certains furent très liés au mouvement hippie.