En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alfred Wallis

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre britannique (Devonport 1855  – id.  1942).

Ce pêcheur presque illettré et sans formation académique ouvrit, en 1890, une petite affaire maritime à Saint Ives, en Cornouailles. Après sa retraite et la mort de sa femme, vers 1925, il se mit à peindre et, en 1928, ses œuvres furent remarquées par Ben Nicholson et Christopher Wood lors de leur séjour à Saint Ives : Saint Ives, Maisons à Saint Ives (1928, Londres, Tate Gal.). Wallis peignait " les choses de la vie ", souvenirs de sa vie de marin, sur tous les bouts de carton qu'il pouvait trouver et en usant de peinture pour bâtiment ou pour bateau : Voilier sous la lune, le Voyage au Labrador (1935-36, id.). Comme le Douanier Rousseau en France, il fut d'abord admiré presque exclusivement par des peintres qui appréciaient son talent inné, son rythme, son côté naturel, sensible, direct et immédiat ; c'est pourquoi il est particulièrement bien représenté dans la coll. de Winnifred Nicholson, la femme de Ben Nicholson. Une exposition rétrospective de son œuvre fut organisée à la Tate Gal. de Londres en 1967.