En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Lodewijk de Vadder

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre et graveur flamand (Bruxelles 1605  – id. 1655).

Il est inscrit comme maître à Anvers en 1628. Très apprécié de ses contemporains, il tomba ensuite dans l'oubli. Ses compositions, mieux connues à présent, permettent de voir en lui l'un des artistes les plus importants de l'école bruxelloise paysagiste du xviie s. Il s'apparente, à ses débuts, aux Anversois, plus particulièrement à Brouwer (Paysage forestier et Paysage rustique du musée de l'université de Würzburg), et, plus tard, son souci de la composition et de l'expression de l'espace révèle un art dont les qualités décoratives trahissent l'influence de Rubens. Dans le Chemin forestier (Munich, Alte Pin.) ou le Paysage boisé (Bruxelles, M. R. B. A.), qui lui sont généralement attribués, il traduit une vision grandiose de la nature. Il eut comme élève Ignatius Van der Stockt et peut-être Lucas Achtschellinck.