En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Rosemarie Trockel

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Dessinatrice et sculpteur allemand (Schwerte 1952).

Installée à Cologne, elle a tout d’abord utilisé le dessin, où elle annonce, par l’association de références personnelles avec des signes plus familiers, une certaine affinité avec le surréalisme. Lors de sa première exposition, à la gal. Monika Sprüth en 1983, elle présente des sculptures en plâtre puis, en 1985, des « sculptures-vitrines ». La même année, elle réalise ses premières œuvres sur tricot à l’aide de machines assistées par ordinateur. Recouverts de motifs et de logos, ses « tricots » plaident pour une utilisation responsable et critique des signes. Par leur reproduction mécanique et leur association à l’univers de la mode, ils remettent en question le statut d’originalité lié à l’œuvre d’art. Ses réalisations, souvent empreintes de critique sociale et féministe, ont été présentées en 1988 au M. o. M. A. de New York, à la Kunsthalle de Bâle et à l’I. C. A. de Londres.