En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jacob Toorenvliet

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre néerlandais (Leyde 1635/1636 – id.  1719).

Cité en 1670 à Rome et à Venise, et de 1676 à 1679 à Vienne, Jacob Toorenvliet travaille surtout à Leyde, où il est inscrit, en 1686, à la gilde de Saint-Luc, dont il devient le doyen en 1703. Comme beaucoup de peintres des Pays-Bas du Nord, son voyage italien n’influença pas son style ; il peignait en effet des scènes de genre typiquement hollandaises, dans la manière précise et fine de Dou et de Mieris : la Leçon de musique (Rijksmuseum), la Marchande de gibier (Dresde, Gg), Buveur et buveuse (musée de Bordeaux).