En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Karel Teige

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre tchèque (Prague 1900 – id. 1951).

Karel Teige a été l’un des principaux animateurs de l’avant-garde à Prague entre les deux guerres. Il a effectué des études d’histoire de l’art à l’université ainsi que de peinture à l’École des beaux-arts de Prague. En 1922 et plus tard en 1924, il effectuera des séjours à Paris, de même qu’en 1925 à Moscou et à Leningrad, d’où il reviendra profondément influencé par les films soviétiques et l’art constructiviste. Dès ce moment-là, il participe à la revue Život, publiée à Prague avec une orientation proche de l’Esprit nouveau. Teige est alors lié avec le Dadaïsme : il publie ensuite, en compagnie de Jaromir Krejcar, la revue Pasmo, qui va paraître en 1926 à Prague : Karel Teige est à l’époque un artiste constructiviste qui se consacre à la typographie dans un esprit influencé par l’art soviétique, ainsi que par l’esthétique du néo-plasticisme. Ses œuvres sont proches de celles de Jan Tschichold, en Allemagne, ou encore de Piet Zwart, aux Pays-Bas. Il publie à Prague, en 1927, la revue Red, qui se poursuivra jusqu’en 1931 et constituera l’un des organes importants de la diffusion des idées nouvelles dans le centre de l’Europe. En 1930, Karel Teige a l’occasion de séjourner au Bauhaus de Dessau. Par la suite, il changera de manière et deviendra un artiste surréaliste qui utilisera la technique du photomontage.