En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Die Progressiven

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

" Die Progressiven " désigne un groupe d'artistes de Cologne qui a été fondé en 1929 par Franz-Wilhelm Seiwert, Heinrich Hoerle, Augustin Tschinkel et Gerd Arntz, intitulé " Gruppe Progressiven Künstler ". Ces artistes ont voulu réaliser un " art engagé " en représentant des sujets contenant une résonance sociale et politique très marquée, dans la mouvance directe du parti communiste allemand, sans tomber dans l'imagerie réaliste et en se situant au contraire dans la direction des avant-gardes. Leur art sera très proche dans sa forme des préoccupations des artistes de l'Abstraction géométrique, du Purisme et de Fernand Léger. Ils disposeront d'un organe de diffusion, la revue a bis z, fondée en 1929 à Cologne ; dirigée par Franz-Wilhelm Seiwert, cette revue paraîtra jusqu'en 1933 avec un contenu politique social et culturel très " engagé " et comportant des bois gravés comme illustrations. De nombreux artistes ont été proches des progressistes, tels qu'Otto Freundlich, Otto Coenen, Gottfried Brockmann, Anton Räderscheidt, mais aussi les dadaïstes Max Ernst et Theodor Baargeld, ainsi que le grand photographe August Sander.