En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Francisco Preciado de la Vega

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire de la peinture ».

Peintre espagnol (Ecija 1712  – Rome 1789).

Élevé à Séville, où il fut disciple de D. Martínez, il se rendit à Rome en 1733 et y travailla sous la direction de S. Conca. Un premier prix de l'académie de Saint-Luc (1739) lui valut pendant 18 ans, une bourse de Philippe V. Il participa, en envoyant remarques et conseils, à la création de l'académie madrilène de San Fernando et, en 1758, devint le premier directeur des pensionnaires espagnols à Rome ; cela jusqu'à sa mort. Apprécié de ses collègues romains, il fut deux fois secrétaire et prince-président de l'académie de Saint-Luc.

Plutôt porté vers la théorie — ce qui convenait parfaitement à ses fonctions — , il publia en 1789 un traité, Arcadia Pictorca. Peu abondante et manquant de force, d'un dessin correct cependant, son œuvre laisse transparaître le passage du Baroque au Néo-Classicisme (Venerable Contrera, cathédrale de Séville, v. 1770 ; la Fille de Jephté, Madrid, académie San Fernando).